Votre guide pratique de la reconversion pro. après 40 ans

3 terribles erreurs qui plantent une reconversion professionnelle

3 terribles erreurs qui plantent une reconversion professionnelle

Le chemin à parcourir pour se reconvertir est parsemé d’embûches, et elles ne sont pas toujours là où on les attend.

Il y a les aléas de la vie, que nous ne pouvons prévoir. Et il y a des embûches qui viennent de nous, de nos peurs, de nos croyances limitantes, et de beaucoup d’autres choses.

 

COMMENT C’EST DE LOUPER UNE RECONVERSION ?

Louper sa reconversion c’est très personnel, cela dépend de vos attentes et du “pourquoi” vous souhaitez vous reconvertir.

Il n’en demeure pas moins qu’il y a des basiques :

Faites le petit exercice suivant :

Prenez de quoi écrire et notez tout ce qui serait un échec pour vous dans une reconversion.

Vous allez voir, c’est magique.

 

3 FAÇONS D’ALLER DROIT DANS LE MUR

3 terribles erreurs qui plantent une reconversion professionnelle 1

Maintenant que vous avez une idée un peu plus claire de ce qui serait un échec, vous allez découvrir les meilleurs moyens d’y arriver.

Reprenez de quoi écrire et cette fois notez tout ce que VOUS pouvez faire pour que votre reconversion soit un échec.

Là aussi, vous allez voir que c’est magique.

A votre propre liste je vais rajouter 3 choses :

 

1. Quand la reconversion n’est pas la bonne réponse

Vous avez 2 raisons de choisir de vous reconvertir :

Soit parce que vous voulez aller vers un métier spécifique. Quelque chose qui vous donne envie, qui vous passionne.

Par exemple vous décidez de devenir aviculteur parce que vous avez toujours voulu, élever des poules.

Votre motivation c’est d’aller vers cette envie.

Soit parce que ce que vous faites actuellement ne vous convient plus (pour pas dire pire).

Par exemple vous avez fait le tour du métier de comptable.

Là ce qui vous motive c’est de vous éloigner de ce job.

Dans le 1er cas le choix de la reconversion ne se pose pas, vous voulez vraiment faire un autre métier parce que c’est ce métier que vous voulez faire maintenant, point barre.

Dans le 2ème cas c’est un peu plus compliqué, et c’est (très) souvent là qu’on se plante.

Pour ce cas la reconversion est la solution choisie pour résoudre un problème : un job qui ne vous convient plus.

Si vous ne clarifiez pas exactement le problème que vous rencontrez vous prenez le risque d’apporter une solution incorrecte, et donc de vous planter.

Et oui, ne pas être bien dans son job ne veut pas obligatoirement dire que c’est la faute du job et qu’il faut en changer pour que cela aille mieux.

Par exemple un boss qui vous met au placard, un manager qui vous harcèle, ou trop de pression, cela ne vient pas de votre métier, mais de l’environnement dans lequel vous le faites.

En avoir assez de s’occuper des paies toute la journée et vouloir faire autre chose, là cela vient de votre métier.

 

2. Partir la fleur au fusil ou trop préparé

Ah le plan !

Imaginez que vous partiez en vacances, à quoi allez-vous penser ?

Normalement à :

  • votre destination
  • comment y aller
  • quand y aller
  • ce que vous allez y faire

C’est à priori le minimum dont vous avez besoin pour que le jour J vous preniez vos valises et que vous partiez.

Bien entendu il y aura des imprévus : un vol en retard, des activités fermées, une erreur de réservation, le vol de vos papiers, … pourtant vous êtes partis et ça ne vous a pas arrêté.

Pour une reconversion c’est (à peut prêt) pareil :

  • C’est quoi mon objectif ?
    • Ca peut être très vague : je veux partir de là !
    • ou très spécifique : je veux élever des poules !
  • Qu’est-ce que je dois faire pour y arriver ?
    • je peux me renseigner sur les possibilités de démission ou de congés longs
    • les formations à faire, faut quoi comme lieu, …
  • Quand commencer ? en fait c’est une fausse question, si vous vous la posez c’est que vous avez déjà commencé, bonne nouvelle non ?!

Ensuite il faut prendre ses valises et y aller, vous découvrirez ce qui se passe sur le chemin.

Donc pour résumer, ne partez pas sans un minimum de plan et à l’inverse, n’essayez pas de tout contrôler.

 

3. Quand on se reconvertit seul

Sincèrement je pense que le mythe du self-made man qui nous a été inculqué dans nos jeunes années, est une des pires choses qui a pu nous arriver.

La conséquence c’est que beaucoup de gens de la génération X ont des croyances comme :

  • faire seul c’est toujours mieux
  • nous n’avons pas besoin d’aide
  • demander de l’aide à quelqu’un c’est pour les faibles

bonjour le boulet au pied que nous devons nous trainer…

Oui c’est possible de faire les choses seul, mais pour la reconversion, que vous le vouliez ou non, vous avez besoin des autres pour y arriver.

Entre autre vous avez besoin de :

  • soutien
  • partage d’expériences
  • partage de connaissances

 

De soutien, car une reconversion est un gros changement à vivre, surtout passé 45 ans. Avoir des personnes qui vous soutiennent cela veut dire des personnes qui seront là quand vous aurez besoin de parler et quand vous aurez besoin d’encouragements.

De partage d’expérience, car se faire son expérience soi-même c’est bien, c’est utile et des fois primordiale, mais c’est long et pour certains décourageant. Pourquoi se priver de l’expérience acquise par d’autre qui sont eux aussi passé par là.

Et de partage de connaissances, car quelque soit la reconversion que vous choisissez d’entreprendre, vous aurez besoin d’apprendre de nouvelles choses.

Il y a d’autres manières de louper sa reconversion, mais ces 3 là sont à mon humble avis, les principales.

Evitez-les le plus possible !

 

COMMENT FAIRE CONCRÈTEMENT

3 terribles erreurs qui plantent une reconversion professionnelle 2

Soyez clair sur le POURQUOI vous voulez vous reconvertir, faites un vrai point sur votre situation professionnel.

Dressez un plan, même succint, mais ayez un plan !

Trouvez du soutien, que soit auprès de votre conjoint, de votre famille ou de vos proches.

Renseignez-vous, informez-vous et testez. Testez cela veut dire FAIRE, AGIR, PASSER à L’ACTION.

Avec Internet vous avez accès à toutes les informations possibles et imaginables, profitez-en.

Quelques petits conseils pour ne pas vous noyer dans l’information :

  • Décidez de l’information que vous cherchez et ce que vous voulez en faire
  • Cherchez-la
  • Quand vous l’avez trouvé, APPLIQUEZ-LA et faites-la votre !
  • Est-ce que cela donne le résultat que vous attendez ?
    • Si oui, avancez
    • Si non, cherchez une autre information jusqu’à trouver la bonne pour vous

Pour finir je vous conseille la lecture de l’article Reconversion à 50 ans : 3 étapes indispensables d’une reconversion réussie, qui vous apportera des informations complémentaires.

 

Allez plus loin

Si vous souhaitez allez plus loin et avoir une vision plus globale du chemin à parcourir pour changer de métier, vous pouvez consulter le Guide Pratique de la Reconversion Professionnelle après 40 ans.

Vous y trouverez les différentes étapes à suivre pour passer d’un métier que vous ne pouvez plus voir en peinture à un métier qui vous plaît.

Télécharger le Guide Pratique »

 

A bientôt,

Eri Schön

Oui, je veux un plan pour ma reconversion !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Rejoignez la famille

Abonnez vous à la newsletter, et recevez en cadeau le guide de la reconversion professionnelle.