Votre guide pratique de la reconversion pro. après 40 ans

Comment arrêter la déprime au travail

Déprime au travail, stress professionnel, ras-le-bol de son job, début de burn-out, bore-out, brown-out, etc… il y a tellement de mots pour parler des maux au travail qu’on peut facilement s’y perdre.

Comment arrêter la déprime au travail

Est-ce que ça facilite les choses ? Je ne crois pas, je crois même que ça les complique inutilement.

Il n’y a qu’une chose qui compte : votre travail vous rend malheureux.

On peut y mettre les mots qu’on veut, CA NE VA PAS, point !

Je me souviens de la boule au ventre que j’avais en partant prendre mon RER C le matin à 7h34. Ca a duré des années, des années pendant lesquelles je pensais que je ne pouvais rien faire d’autre. Et oui, j’étais jeune et je ne voyais pas comment m’en sortir.

A l’époque j’aurais bien voulu avoir une solution, mais dans les années 90 ça ne marchait pas comme aujourd’hui…

Il n’y a pas longtemps ma femme s’est retrouvée dans la même situation. Des soucis au travail, le stress, la déprime, le ventre noué le soir en pensant au boulot, vous connaissez peut-être…

Sauf que là, j’ai pu l’aider (même s’il est déconseillé de coacher ses proches).

J’ai retiré 2 choses de ces moments difficiles :

  • être mal à son travail n’est pas une fatalité
  • cela dépend de nous que cela change

C’est d’ailleurs en partie suite à ça que je suis passé de Business Coach à Coach de Carrière.

Les accompagnements que je propose peuvent vous être utiles pour retrouver de la sérénité dans votre Vie Professionnelle, mais vous pouvez aussi avancer seul si vous préférez.

Si c’est le cas voici une solution qui va vous être utile. Elle est simple et efficace à une condition : l’appliquer, c’est à dire passer à l’action.

Et oui, pour que cela vous soit utile vous devez agir et non pas seulement lire ce qui suit.

Voici le chemin à parcourir pour arrêter la déprime au travail :

Mais d’abord commençons par une histoire :

 

IL ÉTAIT UNE FOIS…

Thierry, 46 ans, Chef de Projet. Un cadre sénior comme il en existe beaucoup.

Cela fait 8 ans qu’il travaille chez UBYX, une PME de 48 salariés qui produit des ventilateurs.

Aujourd’hui ça ne va pas bien, il déprime au travail.

il dort mal, il est devenu irritable, il doute de ses capacités professionnelles.

Il voudrait vraiment que ça change, il y pense, mais il ne sait absolument pas comment s’y prendre ni quoi faire :

  • prendre sur lui, continuer à serrer les dents et à se lever chaque matin comme s’il partait à la mine ?
  • chercher une autre boite qui voudrait bien de lui ?
  • changer de boulot ? parce qu’après tout c’est peut-être son métier qui ne lui plaît plus…

Pas marrante la vie de Thierry non ?

Pourtant je suis passé par là, et si vous lisez ces lignes c’est certainement votre cas aussi.

Alors que faire pour avancer et que ça change ?!

 

#1 OUI JE DÉPRIME AU TRAVAIL !

Je ne sais pas pour vous, mais moi j’aime que les choses soient claires.

Pourtant quand je déprime je vois les choses tout sauf clairement.

Je me focalise sur ce qui ne va pas et je grossis le trait.

Pour clarifier ce qui nous déprime au travail nous avons besoin de nous détacher de la situation.

Ce n’est pas facile seul, mais pas impossible.

 

A faire

Vous allez dresser une liste de TOUT ce qui ne va pas au travail.

Pas une liste mentale, une liste sur papier ou sur le support que vous préférez.

Ici pas d’excuse du style “ce serait trop long, y en a trop !”, “Je le ferai demain, faut que j’y réfléchisse.

Prenez 10 minutes au calme et faites la liste :

  • de toutes les choses qui ne vont pas au travail
  • en donnant une description en une ou deux phrases
  • et en notant ce que vous ressentez en y pensant

 

Pour Thierry

Le manque de reconnaissance
Jamais de compliments sur le travail que je fais, par contre des remarques à la con ça y en a à la pelle…
Ça me fait de la peine rien que d’y penser.

Je ne vois plus du tout où cela me mène
Franchement je ne sers à rien dans la boîte, j’ai n’ai plus aucun impact, que je sois là ou pas cela ne change rien du tout.
Je me sens à la fois triste et énervé.

Je m’ennuie à mourir
Vous voyez le film un jour sans fin ? et bien c’est pareil, c’est le jour de la marmotte tous les jours depuis 1 an, le côté comique en moins…
En y pensant cela me fatigue, j’en baille.

 

#2 ÉCLAIRCIR LE TABLEAU

Saviez-vous que nous avons tendance à baser nos choix en donnant plus d’importance aux choses négatives qu’aux positives ?

On appelle ça le Biais de négativité.

Dans une situation de difficultés au travail nous allons avoir tendance à donner plus d’importance aux choses difficiles, celles que vous venez de lister, voir même ignorer complètement les choses positives.

Soyons clair, cela ne remet pas en cause le fait qu’il existe des difficultés, vous venez d’ailleurs d’en faire une liste, donc elles existent.

Juste qu’il y a sûrement quelques petites choses positives dans votre vie professionnelle.

Alors oui, ce n’est sûrement pas évident à voir, et je suis pratiquement sûr que l’exercice suivant va être plus dur que le précédent.

Mais il existe au moins une chose positive dans votre travail, même une toute petite, cherchez la bien.

 

A faire

Prenez 10 minutes au calme et faites sincèrement la liste :

  • de toutes les choses que vous trouvez de bien dans votre travail
  • en donnant un exemple ou en expliquant
  • et en notant ce que vous ressentez en y pensant

 

Pour Thierry

J’ai un travail qui me plaît
Dans le fond j’aime vraiment mon métier de chef de projet, c’est super intéressant.

Mon travail est à côté de chez moi
J’ai travaillé longtemps loin de mon travail, prêt de 2h de trajet par jour. Aujourd’hui c’est à 10 min à pied et franchement c’est le pied !

Je gagne bien ma vie
Il faut avouer que je suis bien payé. Ok l’argent ça ne fait pas tout mais gagner 4k par mois c’est une sacrée chance.

J’ai des collègues qui m’apprécient et qui apprécient mon travail
Je travail avec différents services, et je sais, parce qu’ils me le disent, qu’ils aiment travailler avec moi.

 

#3 UN PREMIER PAS VERS LE CHANGEMENT

Vous avez maintenant 2 listes :

  • Ce qui ne va pas
  • Ce qui va

Le but d’avoir fait ces 2 listes ?

C’est que maintenant vous voyez que tout n’est pas aussi catastrophique que vous pouviez le penser.

Cela vous permet de relativiser. Oui ça ne va pas, mais cela va certainement moins mal que vous ne le pensez.

D’habitude, arrivé à ce point vous vous attendez à ce que je vous lance un : “vous voyez, ce n’est pas si dur, vous pouvez très bien continuer.

Et bien pas du tout.

Le fait de voir les choses plus clairement ce n’est pas pour accepter votre situation et continuer en mettant votre mouchoir sur ce qui ne va pas.

C’est vous donner la possibilité d’avoir les idées claires afin de changer ce qui ne va pas, ce qui est complètement différent.

Ruminer continuellement sur les problèmes que vous avez, non seulement ne vous fait pas avancer, mais en plus vous enfonce.

C’est y penser qui vous déprime, vous met en colère, vous frustre et vous stress.

 

A faire

Reprenez votre liste de tout ce qui ne va pas dans votre quotidien professionnel.

Pour chacun des points, trouvez une chose simple et concrète qui dépend de vous pour que cela change un peu.

 

Pour Thierry

Le manque de reconnaissance
Je comprends que cela vient aussi de moi et je vais prendre contact avec un Coach Professionnel pour en parler.

Je ne vois plus du tout où cela me mène
Comme ce que je fais n’a plus vraiment de sens je vais prendre 1h ce WE pour faire une liste de ce qui est important pour moi et vers où je voudrais aller professionnellement.

Je m’ennuie à mourir
J’ai besoin de challenge et de nouveauté. Je vais faire 2 choses :

  • chercher comment rendre mon poste actuel plus enrichissant pour moi.
  • chercher quel métiers pourraient me redonner la pêche.

 

#4 LE MOMENT DU CHOIX

Vous voilà arrivé à la fin.

Vous lancer dans toutes les solutions que vous venez de définir serait… illusoire.

Au lieu de ça vous allez choisir dans votre liste de problème lequel vous voulez faire avancer en 1er.

Utilisez la méthode que vous préférez :

  • celui qui vous embête le plus
  • le plus facile à résoudre
  • le plus urgent

 

A faire

1 – Choisissez LA chose que vous voulez changer.

2 – Écrivez noir sur blanc vos prochaines étapes, en commençant par la plus petite chose à faire.

3 – Lancez-vous en commençant par la première étape de votre plan d’action.

 

L’EXEMPLE DE THIERRY

Je choisis le manque de reconnaissance, ça m’énerve trop

Mes étapes :

  1. éteindre mon portable
  2. me mettre devant mon ordi
  3. ouvrir google
  4. faire une recherche de coach professionnel sur ma ville
  5. noter les coordonnées de ceux que je trouve
  6. pour chacun aller voir leur site internet
  7. sélectionner ceux qui font un premier entretien gratuit
  8. les contacter

 

FÉLICITATION !

Bravo pour le chemin parcouru !

Ce changement, même minime, va vous faire avancer et faire diminuer votre déprime au travail.

Ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières.

N’oubliez pas que vous pouvez recommencer ce petit exercice à chaque fois que vous en aurez besoin.

 

PARTAGEZ VOTRE RÉUSSITE !

Racontez-moi comment vous avez arrêtez la déprime au travail et ce que ça a changée à votre Vie Professionnelle.

Ou si vous souhaitez le partager avec les lecteurs de cet article, racontez votre réussite dans la partie commentaires (juste en bas de la page).

Bonne continuation, et encore bravo à vous !

Eri Schön

Oui, je veux un plan pour ma reconversion !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Rejoignez la famille

Abonnez vous à la newsletter, et recevez en cadeau le guide de la reconversion professionnelle.